Comment baigner un nourrisson ?

Le bain d’un nourrisson fait partie des trois tâches pour lesquelles les jeunes parents se sentent le moins préparés, avec bien sûr :

  • l’allaitement, qui peut parfois exiger un peu plus qu’un simple tutoriel,
  • et les astuces pour l’aider à bien s’endormir (surtout en cas de colique du nourrisson).

Le bain n’est pas une tâche que les parents ont peur de ne pas réussir. Mais plutôt qu’ils ont peur de mal faire, voire de faire de manière dangereuse.

L’objectif de ce guide est donc de vous donner les informations indispensables pour

  • avoir un contrôle total sur la sécurité de votre bébé pendant son bain

  • faire du bain un moment de bonheur partagé, en toute détente.

Si vous n’avez pas encore acheté le matériel ad-hoc, vous trouverez ici notre guide des baignoires les plus adaptées (garanti 100% neutre, sans concession et sponsor).

Une seule règle : soyez attentif à  votre bébé en permanence !

Le seul principe fondamental à suivre lorsque vous baignez votre bébé, qu’il ait 2 jours ou 8 mois, c’est d’être en permanence attentif. L’univers du bain comporte des risques bien réels de noyade (même à des niveaux ne dépassant pas 20cm d’eau) et de chutes.

Cela ne se produira JAMAIS si vous êtes présents, disponibles, attentifs à votre enfant. Pas besoin de smartphone. Si vous avez oublié quelque chose, demandez à quelqu’un d’aller le chercher pour vous, ou bien occupez-vous en plus tard. Quand vous donnez son bain à votre bébé, occupez-vous de lui, pas de vous.

Maintenant, puisque vous êtes coincés dans cette salle de bain (dans sa chambre si vous préférez sa chambre) pendant une vingtaine de minutes, profitez-en pour passer un bon moment avec lui. Ça vous rendra l’expérience infiniment plus agréable, et c’est précisément l’intérêt du bain quotidien.

Organisation – préparation – exécution :

Conséquence logique de cette règle absolue, le plus simple pour passer un bon moment, c’est d’être à votre aise et bien préparés, histoire de ne pas être distraits par quelque chose d’aussi stupide qu’une serviette de bain qui pend sur le radiateur du salon.

Les points ci-dessous sont valables quelque soit votre type de baignoire.

Organisation : comment donner un bain sans risque et confortable ?

Pour être le plus à l’aise possible, restez au plus près de votre enfant, et limitez au maximum les déplacements quand il est nu (froid) ou mouillé (glissant ET froid).

La configuration idéale consiste à vous installer à même le sol, entre d’un côté le tapis de change, et de l’autre la baignoire. Le tapis est ainsi assez loin de la baignoire pour ne pas être atteint par les éclaboussures (rarement avant 3 mois), et vous n’avez pas besoin de vous lever pour amener votre bébé du tapis de change à la baignoire et de la baignoire au tapis de change. Vous pourrez rester agenouillé ou accroupi pendant toute la durée du bain, change compris. Si l’idée ne vous plaît pas, si vous n’en avez pas la place, ou si votre carrelage est glacial, changez votre enfant où bon vous semblera sur une surface bien stable proche de la baignoire.

Ces grandes lignes d’organisation sont particulièrement indispensables si vous baignez votre bébé seul(e). A ce sujet, voici un autre article.

Préparation : la checklist

Il n’y a rien de plus désagréable que de réaliser au dernier moment que vous avez oublié le savon dans un sac de courses, ou que la serviette de bain est en train de sécher à l’autre bout de la maison. Pour un bain serein, rien de tel qu’une rapide checklist :

  1. Change pour vous : enfilez un haut à manches courtes que vous n’ayez pas peur de mouiller.

  2. Change pour bébé : préparez les vêtements et la couche pour rhabiller votre bébé.

  3. Matériel : mettez la serviette de votre bébé et de quoi le laver à côté de la baignoire, à portée de main. Vous pouvez également poser la serviette à côté du tapis de change, afin de l’étendre juste avant d’y déposer votre bébé lavé.

    Nous conseillons évidemment l’usage d’une serviette-tablier qui vous simplifiera grandement la tâche. Non seulement vous ne risquerez pas de l’oublier puisqu’elle pendra autour de votre cou. Mais elle facilitera en plus grandement vos déplacements en sécurisant le maintien de votre bébé dans vos bras, surtout quand il sera mouillé. Elle vous aidera à le maintenir au chaud à tout moment hors de l’eau. Même si vous êtes en costume ou en robe de soirée, vous resterez au sec. Enfin, elle vous permettra d’être beaucoup plus autonome. Beaucoup de parents se sentent plus à l’aise en donnant le bain en couple, notamment parce que la réception du bébé dans sa serviette est parfois un peu ardue. Avec une serviette-tablier, il vous suffit de le prendre dans vos bras en le posant sur votre poitrine protégée par la serviette, sans aucune aide.

  4. Baignoire : préparez la baignoire et l’eau. Faites le à la fin, parce que l’eau chaude, ça refroidit. La température idéale est de 37°. Si vous n’êtes pas sûr, achetez un thermomètre de bain, ou bien mettez votre coude dans l’eau. Si vous ne sentez pas de différence de température, c’est bon. Vous en rendrez compte trop vite avec les premières fièvres, mais 38°, c’est chaud et notre corps sent très bien la différence.

  5. Déshabillage : prenez votre bébé, et c’est parti pour le déshabillage.

Execution :

Les 10 à 15 minutes qui vont débuter doivent être, pour vous comme pour votre bébé, un moment de détente, de bien-être et de partage.

Importance de la voix : parlez-lui pendant que vous vous occupez de lui. Si vous ne vous sentez pas en verve, expliquez-lui simplement ce que vous êtes en train de faire. « Je te déshabille, j’enlève ta couche, j’enlève ton maillot… ».  Le simple son de votre voix lui apporte énormément.

Mise à l’eau : déposez le délicatement dans sa baignoire, et prenant soin de tremper d’abord ses pieds, ses jambes, son siège, son ventre et enfin sa poitrine. C’est la meilleure manière de l’immerger en lui permettant de s’adapter au changement d’élément. Douceur, répétition, routine sont les meilleures garanties d’un moment de détente.  

Interaction : faites revenir un peu d’eau sur son ventre, caressez-le.

Toilette : après quelques minutes, vous pouvez le laver en vous concentrant sur son siège, son cou et les zones de pli de la peau (ici quelques conseils pour savoir avec quoi le laver). Soyez succincts, un bébé ne transpire que très peu. Sa peau n’a pas du tout besoin d’être décapée. En ayant la main trop lourde sur le gel lavant, vous risqueriez de devoir le rincer sous une eau claire, ce qui n’est pas très pratique quand on est seul, qu’il fait un peu froid (ou que votre deuxième enfant est en train de repeindre les murs à côté).

Ecoute : il est possible, certains jours, qu’il n’apprécie pas trop son bain. Soyez à l’écoute. Écourtez s’il n’en profite pas autant que d’habitude. Essayez de le divertir (éclaboussez un peu d’eau autour de lui, introduisez des jouets à mesure qu’il grandit).

Sortie : après 5 à 10 minutes passées dans l’eau, vous pouvez lentement le sortir du bain en suivant la marche inverse de l’immersion (cette fois-ci on commence par le haut du corps et on finit par les pieds, ça tombe bien, c’est assez instinctif). Séchez le en douceur, en tamponnant sa peau avec la serviette. Prenez bien soin de ne pas laisser trop d’humidité sous les orteils ou dans les replis de sa peau. Une fois qu’il est bien sec, rhabillez-le.

Au fil de sa croissance, vous pourrez introduire des rituels autour du bain, notamment les massages.

Maintien du bébé dans une baignoire

Dès qu’il saura se tenir assis, la question de son maintien ne sera plus très importante. Mais au cours des 3 à 6 premiers mois, nous ne sommes pas toujours sûrs de la meilleure façon de tenir nos bébés dans une baignoire. Déjà que nous ne savons pas très bien comment nous tenir nous-mêmes…

Si vous utilisez une baignoire rigide classique (sans coque ergonomique), il vous faudra maintenir légèrement votre bébé au niveau de la nuque, pour que sa tête reste au dessus du niveau de l’eau.

Si vous utilisez une baignoire ergonomique (rigide ou gonflable), voire un shantala, la coque fera le travail à votre place (et c’est infiniment plus pratique d’avoir ses deux mains libres). Assurez-vous de la position de votre bébé en le déposant dans sa baignoire. Le siège est normalement calé par un relief dans la coque qui permet au haut de son corps de se maintenir sur le dossier. Des adaptateurs (certains types de sièges de bain) existent pour profiter de cette facilité avec une baignoire non-ergonomique. Prenez néanmoins garde au fait que ces adaptateurs sont conçus pour certains modèles et sont difficilement utilisables avec d’autres. Achetez chez le même fabricant.

Les baignoires shantalas sont souvent celles qui perturbent le plus les premiers utilisateurs. Ne paniquez pas, ces baignoires sont très bien conçues, et faut juste se [le] jeter à l’eau. Déposez votre bébé lentement dans le sceau en le tenant sous les bras et en maintenant sa tête. Votre bébé va de lui-même retrouver sa position naturelle intra-utérine dans le seau. Maintenez uniquement sa tête afin qu’il ne se recroqueville et la mette sous l’eau.

Certains parents préfèrent baigner leur bébé directement dans la grande baignoire. L’arrivée des réducteurs de baignoire en a convaincu beaucoup de poursuivre de cette manière ou d’éviter l’achat d’une baignoire pour bébé. Outre que le joujou coûte deux fois le prix d’une excellente baignoire pour bébé, nous restons convaincus que cette méthode n’a rien d’idéal. Les parois de la baignoire vous séparent du bébé, ce qui rend difficile son maintien, et vous rend moins efficace en cas de problème. Et vous contorsionner au dessus des rebords n’est clairement pas la meilleure méthode de rééducation abdominale. Si votre plan consistait à le laver en vous mettant vous-mêmes dans la baignoire, c’est encore pire. Vous risquerez de glisser lors des déplacements, et vos bras seront gênés dans leurs mouvements par les bords de la baignoire.

Évidemment, certains parents ont toujours fait comme ça et leurs enfants vont très bien, merci pour eux. Mais si vous souhaitez éviter les risques inutiles, faites une croix sur ce plan avant les 12 mois de votre chérubin, ou alors, donnez systématiquement le bain à deux (un dans la baignoire avec le bébé dans les bras, l’autre à la réception avec le serviette prête).