Quelle est la meilleure solution pour baigner mon bébé?

(petit guide garanti sans sponsor, sans concession).

Nous vivons à l’âge heureux (ou pas) de la surabondance de l’offre. Et comme le marché connaît notre tendance à ne vouloir que le meilleur pour nos enfants, la diversité des produits disponibles dans le domaine de la puériculture n’a cessé de s’accroître. L’univers du bain n’y échappe pas.

Voici donc un petit guide, intégralement indépendant (nous ne sommes affilié à aucune des marques qui vendent les joujoux ci-dessous). Pour vous donner une idée, la baignoire que nous avons utilisée pour nos deux enfants a coûté 4,99€ chez Lidl. Et nous ne l’avons pas gardée parce qu’elle était moins chère, mais tout simplement parce qu’elle répondait à tous nos besoins.

Nous allons donc aborder les points suivants :

1- Présentation des différents types de baignoire

2- en détail (cliquez directement sur classement si vous souhaitez aller vite)

3- classement

1- Les différents types de  baignoire

Globalement, ces 5 grandes familles viennent avec leur lot d’options, de la surface antidérapante (utile) à la coque qui change de couleur à la bonne température (ouais, bon, c’est drôle 5 minutes). A vous de voir, mais l’essentiel reste d’avoir de quoi baigner vos enfants de manière confortable et en toute sécurité.

  • la classique rigide
  • la baignoire rigide ergonomique
  • baignoires rigide seau (shantala)
  • adaptateurs enfant pour grande baignoire (réducteur de baignoire)
  • baignoires gonflables

2- En détail

Les baignoires rigides

La classique, et il y a une bonne raison pour.C’est le produit le plus classique, en forme de bassine allongée. C’est le plus courant et le plus vendu. Nous pensons par exemple à ce modèle ( http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/40248443/). Bon, ça fait la job comme disent nos amis québécois. Mais avant 3 mois, votre bébé ne peut pas s’asseoir. Il va donc rester allongé, alors que la mesure précise de la hauteur d’eau est difficile à évaluer (on a en plus toujours tendance à en mettre trop). Vous vous retrouvez donc à devoir maintenir la tête de votre bébé avec votre main dans l’eau, alors que là, votre main, vous seriez content de vous en servir pour autre chose. Une fois que votre bébé arrive à se maintenir en position assise, c’est moins gênant, mais pourquoi donc s’imposer de telles contraintes dans les premiers mois ?Ces modèles ont connu essentiellement deux innovations notables au cours des dernières années :

Les modèles pliables

Comme chez Stokke, mais il y en a d’autres. Pratiques pour voyager ou pour gagner de la place. Si le rangement est un critère fondamental pour vous, alors pourquoi pas. La forme de la baignoire, une fois dépliée, reste cependant la même que pour les modèles les plus classiques, et notre remarque ci-dessus reste valable. Raison pour laquelle cette marque vend en option (pour 16€ de plus quand même, c’est juste le prix d’une baignoire ergonomique…) une rampe qui vous facilitera le travail. Ça fait un peu cher la baignoire à notre humble avis. D’autant qu’il faut toujours trouver de la place pour ranger les jouets du bain, le gel lavant, l’éponge, objets qui se rangent naturellement dans la baignoire quand vous avez acheté un modèle normal.Si vous achetez cette baignoire en pensant à votre prochain week-end chez les beaux-parents, le concept nous paraît très discutable. En tant que jeune parent, on essaie parfois de s’accrocher aux routines, et nous voulons éviter de briser les habitudes, les changements trop brutaux d’environnement. Cela part d’une très bonne intention. Mais même pliée, une baignoire prend BEAUCOUP de place dans les bagages. Un bébé transpirant très peu, votre enfant se passera très bien de son bain quotidien pendant deux ou trois jours si vous rincez avec un simple gant de toilette son siège et les plis de sa peau (cou, articulations). Si vous ne voulez pas déroger au protocole du bain, vous pouvez, à deux, utiliser un lavabo (ou un évier) suffisamment large. Une serviette légèrement roulée sous la nuque, un peu de travail d’équipe pour s’assurer qu’il ne glisse pas, et votre bébé aura sa baignoire où que vous alliez.

Les modèles préformés « ergonomiques »

Il existe différents niveaux de raffinements dans ces formes. Clairement, c’est le paradis. Pour vous comme pour votre nourrisson. Vous pouvez le déposer délicatement dans l’eau du bain, sa tête restera toujours hors de l’eau (oui, bon, enfin n’en mettez pas trop non plus). Vos deux mains sont libres pour vous assurer qu’il ne glisse pas, mais un pli maintient son corps au niveau du siège. Vous pouvez rester face à lui, sur le côté, comme vous le préférez. Si la matière à l’intérieur de la coque est antidérapante, c’est mieux, mais c’est beaucoup moins critique. Il existe des modèles chers (Mamas & Papas) et beaucoup moins chers, qui font exactement la même chose. Notre fille de quatre ans aime toujours y faire trempette. Photo N&B.

La baignoire-seau (shantala), économique et ergonomique

Ces baignoires ont plusieurs avantages et un inconvénient facilement surmontable.Les avantages sont sa taille, sa forme et son côté «économique ». Ces baignoires sont en effet moins encombrantes que les baignoires rigides classiques. Leur forme rappellerait la vie in-utero. Nous ne sommes pas très convaincus par cet argument (et puis, bon, ils en sont sortis de l’utérus, la vie ici bas n’est pas non plus si cruelle). Mais cette forme permet de mieux les maintenir au chaud. Le bébé est plongé dans l’eau jusqu’au haut du torse ou même jusqu’aux épaules. Le côté « économique » vient du fait que vous utiliserez moins d’eau avec ce type de baignoire. Rien de révolutionnaire, mais l’argument est valable.Contrairement à ce que pensent beaucoup de nouveaux parents, la baignoire shantala est très stable. Et certains parents l’utilisent jusqu’aux trois ans de leur enfant. Évidemment, il y a un peu moins de place, mais si les enfants sont habitués à leur baignoire, il leur paraîtra tout à fait naturel de se plier un peu pour y entrer.L’inconvénient, à notre avis, c’est la prise en main. Les mouvements, la prise du bébé est assez instinctive et évidente avec une baignoire classique. La première fois, avec un shantala, vous allez vous demander comment tenir votre enfant, comment le laver vu que ses fesses sont sous 10cm d’eau. Vous allez vraisemblablement compenser votre manque d’assurance en vous contorsionnant dans tous les sens pour tenir à la fois ses fesses, sa nuque. En fait, il faut un peu apprivoiser ce seau, vous documenter. Mais ça en vaut la peine.

Les réducteurs de baignoire : la fausse bonne idée.

C’est LE produit à la mode. Dans la vie, il y a de bonnes idées, de mauvaises idées. Et puis il y a une espère hybride qui s’appelle la fausse bonne idée. Si l’on parle du bain des bébés (disons jusqu’à 6-9 mois), le réducteur de baignoire en a tous les attributs. Attention, nous ne disons pas qu’il est impossible de baigner un nourrisson dans une grande baignoire. De nombreux parents l’ont fait, ou le font, et à cet égard, ce réducteur est une amélioration. Maintenant, vu le prix du joujou (en gros 40€), nous avons retourné la question dans tous les sens, et nous ne voyons absolument pas en quoi cet objet présente le moindre avantage pour les jeunes bébés. Baigner un nourrisson dans une baignoire est excessivement peu pratique, voire dangereux. Vous pouvez acquérir un siège qui vous facilitera la tâche, mais pourquoi donc vous contorsionner au dessus du bord de la baignoire pour manipuler votre bambin alors qu’une baignoire extérieure fonctionne très bien, est plus sûre et en général deux fois moins chère ? Au delà des 9 mois, quand votre enfant peut se maintenir assis, et si votre baignoire est pourvue d’un dispositif antidérapant, à la limite. Cela-dit, une baignoire rigide que vous auriez utilisée dès le retour de la maternité sera tout aussi pratique.Si globalement, le réducteur s’adapte bien à la plupart des baignoires, il n’est pas universel non plus. La fiche marketing du produit vante également la possibilité d’éloigner votre enfant de la robinetterie. Là encore, c’est très variable. Si vos robinets sont sur la longueur de la baignoire, c’est plus compliqué. Et cela signifie de toutes manières qu’il faut remplir la zone bébé avec le pommeau de douche. Rien d’impossible, mais quel est l’avantage par rapport à une baignoire rigide dépourvue de robinetterie que vous allez vraisemblablement remplir avec le même pommeau ?Vous l’aurez compris, nous ne recommandons pas.

Les baignoires gonflables : pratiques, ergonomiques, mais fragiles.

La baignoire gonflable est également un produit relativement récent sur le marché. Elle a de très nombreux avantages. Ses parois sont molles, ce qui fait que votre bébé ne se fera jamais mal. On trouve des modèles assez ergonomiques qui permettent de l’utiliser sans devoir maintenir la nuque du bébé en permanence. En gros, elle réunit tous les avantages des baignoires rigides avec la douceur des parois et le fait qu’elle puisse être dégonflée. Alors on ne va pas se mentir, nous ne connaissons pas beaucoup de parents pour lesquels cet argument est valable au quotidien (vous vous voyez gonfler et dégonfler votre baignoire tous les jours pour gagner de la place de rangement ?). Mais si vous souhaitez l’emporter avec vous en vacances, c’est tout à fait jouable.Ces baignoires charrient un petit air de fantasme parental pas très réaliste. L’idée, c’est de se couler un bain chaud aux pétales de roses, et de poser la baignoire gonflable de bébé qui pourra s’ébattre à vos côtés pendant que vous prélasserez langoureusement dans la chaleur d’un bain bien mérité. C’est très instagram-compatible, mais en fait, c’est, là encore, une fausse bonne idée. Quand vous baignez votre enfant, occupez-vous de lui, pas de vous. Nous n’allons pas faire la liste des aberrations qui se cachent derrière ce petit film, mais les baignoires gonflables présentent suffisamment d’avantage pour ne pas se raconter d’histoire. Ou alors, faites-le avec votre conjoint qui, lui, s’occupera du bébé.Le seul désavantage de ce produit, comme toutes les piscines gonflables que vous avez dû rustiner l’été, c’est qu’elles sont un peu fragiles, et peuvent, lentement (ou très rapidement) se dégonfler. Ce n’est pas nécessairement rédhibitoire, mais il est assez désagréable de se rendre compte que deux boudins sur trois sont crevés juste au moment où vous voulez préparer le bain.

 

3- Classement des baignoires bébé

Chaque point est classé de 0 (le plus mauvais) à 5 (le meilleur). Plusieurs produits peuvent avoir la même note.

 Baignoire rigideBaignoire rigide ergonomiqueBaignoire rigide pliableShantalaRéducteurs de baignoireBaignoires gonflables
Pratique

2

5

2

5

0

3

Sécurité

2

5

2

3

0

5

Facilité

2

5

2

3

0

5

Mobilité

1

1

4

3

2

5

Confort du bébé

2

4

2

5

2

4

Durabilité

4

5

2

5

2

0

Prix

5

4

1

4

1

2

Total

19

29

15

28

7

24

Les baignoires rigides devancent de peu les shantalas. C’est, en terme de rapport qualité-sécurité-prix ce qui vous sera le plus avantageux.

Les baignoires gonflables sont clairement une alternative valable, même si nous sommes instinctivement un peu plus défiant (ça sent quand même un peu le plastique, mais c’est pas comme si les autres modèles étaient fabriqués en acajou). La liste des critères listés ci-dessus montre qu’elles tirent très bien leur épingle du jeu.

Les baignoires rigides classiques restent un modèle utile, surtout au regard de leur coût (qui est leur principal atout).

Les baignoires pliables nous semblent être un beau concept marketing et peuvent présenter un intérêt pour les personnes vivant dans des surfaces ultra restreintes.

Les réducteurs, comme notre analyse pouvaient vous le laisser deviner, ne nous semblent être rien d’autre qu’une fausse bonne idée qui vous posera moins de problème si vous l’offrez à votre meilleur ennemi que si vous l’utilisez avec vos bambins.

Explications

  • D’un point de vue pratique, la baignoire ergonomique et le shantala sont optimaux. Vous sortez la baignoire, vous la remplissez et pouvez plonger le bébé sans réelle difficulté ou contorsion de la part du parent. La baignoire gonflable est en-dessous dans la mesure où il faut parfois la regonfler un coup. Les baignoires rigides et pliables (considérées sans ajusteur) vous obligent, pour les bébés qui ne maintiennent pas encore bien leur tête, à supporter leur nuque. Le réducteur de baignoire vous oblige à baigner le bébé dans une baignoire, ce qui est dans tous les cas le moins pratique (et selon nous à proscrire d’un point de vue de sécurité. Autant nous supportons l’utilisation ponctuelle, en couple, d’un lavabo quand il n’y a rien d’autre, autant la baignoire est assurément ce qu’il y a de moins pratique pour s’assurer du maintien d’un nourrisson).
  • Pour ce qui est de la sécurité, les baignoires ergonomiques et gonflables (pour autant que vous n’avez pas la mauvaise idée de prendre votre bain en même temps) sont les meilleures. Qu’ils soient grands ou petits, les bébés y disposent d’une assise suffisante pour ne pas avoir à vous soucier de leur maintien. La situation est assez similaire pour le shantala, mais il faudra quand même prendre le coup de main. Les baignoires rigides sont sures, aussi longtemps que vous maintenez votre bébé en permanence, ce qui n’est pas idéal. Les risques liés à l’utilisation d’une grande baignoire, fût-elle réduite, pour le bain d’un bébé, font du réducteur un mauvais choix
  • Concernant la facilité d’utilisation, les baignoires ergonomiques et gonflables sont les plus évidentes. Vous ne vous poserez jamais de question sur la meilleure façon de maintenir votre bébé. Le shantala exige un peu plus de pratique, mais une fois pris en main, tout va bien. Les baignoires rigides et pliables sont instinctive, mais dans peu pratiques au quotidien. Le réducteur est facile à installer si votre baignoire le permet, mais vous allez pouvoir vous poser de nombreuses questions avant de trouver la méthode qui vous conviendra la mieux pour bien assister votre bébé (il n’est pas impossible que vous finissiez dans la partie sèche de la baignoire pour le tenir, ce qui n’est pas idéal vu sa largeur, le risque de glisser etc…
  • La mobilité des baignoires gonflables est excellente. Les baignoires pliables sont également valables, même si la taille de l’objet n’est pas négligeable. Pour tous les autres produits, à moins de disposer d’un container à chaque fois que vous partez en vacances, mieux vaut trouver une autre solution.
  • Le confort du bébé est optimal dans un shantala. Il sera immergé bien plus profondément, restant donc à une bonne température. Il paraît même qu’il mangera sa madeleine de Proust utérine en retrouvant la chaleur et la position du ventre maternel. Il sera également très à l’aise (bien que plus à découvert) dans une baignoire ergonomique ou son pendant gonflable. Les trois autres modèles nous semblent se valoir. On n’a pas encore de témoignages de nourrisson se plaignant des baignoires dans lesquelles on les lave, mais il suffit d’essayer pour comprendre que cela n’a rien d’optimal par rapport aux autres modèles
  • En terme de durabilité, les baignoires rigides (incluant le shantala) sont increvables. Vous pourrez toujours les donner quand vous n’en aurez plus besoin, vous en servir de bac à sable ou de seau. Le réducteur est certes très solide, mais concrètement ne sert à absolument rien une fois utilisé, à moins que vous enfant ne s’amusent, plus grand, à bâtir des barrages dans les ruisseaux (si du moins ils trouvent un ruisseau aux bonnes dimensions). Les baignoires gonflables exigent un petit facteur chance. Ça peut durer 3 ans ou 3 mois.
  • En terme de prix, la baignoire rigide est imbattable (on trouve de bons modèles à 6€). Les baignoires ergonomiques et les shantalas sont très abordables (environ 20€, parfois beaucoup moins chez un discounter quand vous avez de la chance. Ne vous laissez pas berner par la jolie marque sur la baignoire, elles sont toutes fabriquées en Chine par les mêmes usines). Les baignoires gonflables sont souvent un peu plus cher. Les baignoires pliables, en dépit des beaux logos qui les parent, coûtent en définitive deux fois plus cher que les baignoires rigides, alors que leur utilité est discutable. Les réducteurs coûtent eux un peu plus de 40€. Alors, c’est vrai qu’on a tendance à avoir la carte bancaire un peu frivole quand ils s’agit des enfants, mais ça n’interdit pas d’avoir un peu de bon sens.